Monter Un + une avec Avid aux côtés de Lelouch

By in Postproduction

Stéphane Mazalaigue est chef monteur depuis 17 ans. C’est Claude Lelouch et son monteur Hugues Darmois qui lui ouvrent les portes du cinéma en 1988. Âgé de 19 ans, Stéphane est alors en stage au laboratoire cinéma GTC. Une relation de confiance se noue ainsi avec le réalisateur, dont le dernier film, Un + une, sorti en salle le 9 décembre, a été monté par Stéphane sur une station Avid Media Composer.

Un + une, le dernier long métrage de Claude Lelouch avec Jean Dujardin et Elsa Sylberstein

Stéphane Mazalaigue intègre pour la première fois l’équipe de post-production de Claude Lelouch sur le film Itinéraire d’un enfant gâté en 1988.

« J’ai eu la chance de pouvoir co-monter des séquences du film sur une table Steinbeck 35 mm, se souvient Stéphane. Par la suite, j’ai été assistant-monteur puis chef monteur sur tous les longs métrages de Claude Lelouch. »

L’apparition d’Avid et du virtuel en France se concrétise pour Claude Lelouch sur le film Hommes, femmes, mode d’emploi, en 1995. Très curieux, il encourage son équipe à regarder du côté des systèmes de montage virtuels. Avid installe ainsi deux stations Media Composer aux Films 13, la société de production de Claude Lelouch.

À Stéphane et à la monteuse Hélène de Luze de s’adapter. Après les quelques frayeurs des premiers pas, le réalisateur adopte le dispositif virtuel qui lui permet, comme en 35 mm, de visionner ses deux caméras en continu sur le moniteur vidéo.

Stéphane Mazalaigue en séance de montage sur la station Avid Media Composer

Un + une en terre indienne

Stéphane monte au fur et à mesure de l’arrivée des rushes. Le réalisateur dispose ainsi d’un premier ours à la fin du tournage. Sur le film Un + une, les rushes ont été envoyés chez Eclair, puis synchronisés et montés en DNxHD 36 avant conformation. « Je disposais d’une centaine d’heures de rushes filmés pendant huit semaines en Inde par Claude et son directeur photo Robert Alazraki avec des décors magnifiques. Cette matière était complexe à réduire. Il s’agissait de trouver cet équilibre entre la fiction et le documentaire. »

Et d’ajouter :

« Avid m’a offert cette possibilité de rassembler toutes ces heures de rushes en un film de 1h50. Avec Media Composer, je découvre régulièrement de nouvelles fonctionnalités qui me permettent d’aborder le travail différemment selon les projets ».

Côté fiction télé, Stéphane a récemment co-monté sur Avid Media Composer des épisodes de « Malaterra » (8×52 min.) de Jean-Xavier de Lestrade et Laurent Herbiet, ainsi qu’un unitaire de 90 min. baptisée « Noir Enigma » de Manuel Boursinhac, pour France Télévisions.

Interface logicielle de Media Composer sur la nouvelle fiction télé dont Stéphane à la charge.

Avid, taillé pour le documentaire

Le montage virtuel a modifié en profondeur le métier.
« J’ai manipulé de la pellicule pendant 10 ans, et je peux vous dire qu’elle ne me manque pas. Le travail était laborieux, il fallait ouvrir des quantités de boîtes, utiliser des colleuses, des crayons gras… J’ai failli arrêter. Avid m’a fait changer d’avis en révolutionnant le métier, en offrant davantage de liberté aux monteurs et aux réalisateurs ».

Stéphane Mazalaigue apprécie de travailler aussi bien sur des fictions cinéma que télé, des documentaires ou des séries télévisuelles.

La transformation du métier avec le virtuel est du point de vue de Stéphane encore plus révolutionnaire pour le documentaire, dont l’écriture se concrétise en salle de montage avec le réalisateur.

« Sur le film de Jan Kounen « D’autres mondes » mon travail s’est déroulé sur 4 ans, de manière très épisodique, suivant le rythme des voyages de Jan. Imaginez la situation en pellicule. Aujourd’hui, un projet Avid peut être mis en sommeil, les rushes restent à disposition pour une future session de travail, sans aucune altération du matériel ».

Il était une forêt, le documentaire engagé de Luc Jacquet, à la découverte des forêts tropicales primaires.

Même constat concernant Avid sur le film « Il était une forêt », le passionnant documentaire de Luc Jacquet, monté sur deux stations Media Composer, en pleine forêts tropicales, à des milliers de kilomètres de Paris. En février, Stéphane retrouvera Luc Jacquet pour son nouveau documentaire tourné en Antarctique, Les deux royaumes de l’Empereur, aussitôt que les rushes auront quitté la banquise.

Avid Media Composer Software Trial Download

Version d’évaluation de 30 jours

Accédez à l’outil de montage vidéo professionnel le plus utilisé au monde. Testez la version gratuite de 30 jours de Media Composer aujourd’hui.

TÉLÉCHARGER
En tant que Responsable Marketing, j’ai la chance de rencontrer des professionnels de la Video et du Broadcast, tous passionnés par leur travail et passionnants par leur expérience. Ce sont ces belles rencontres que j’aimerais partager avec vous.