Mission : Impossible – Rogue Nation : une sortie sur les chapeaux de roues avec Avid Pro Tools

By in Mixage Pro, Postproduction

Fidèle aux précédents épisodes de la série, le cinquième volet de la franchise Mission : Impossible regorge de scènes d’action… mais aussi de bien d’autres surprises. Le personnage central de l’histoire, Ethan Hunt, est traqué par le Syndicat, une organisation de criminels parmi les mieux entraînés. Derrière la caméra, Christopher McQuarrie succède à Brad Bird, réalisateur de M:I4, tandis que Tom Cruise rempile dans le rôle d’Ethan Hunt.

Pour parvenir à boucler Mission : Impossible – Rogue Nation cinq mois avant la date de sortie initialement prévue, l’équipe de post-production audio s’est appuyée sur les outils créatifs d’Avid Everywhere.

La sortie du film a été avancée de décembre à juillet 2015, mais selon le chef monteur son James Mather, cette nouvelle échéance n’a pas modifié son approche. « Sur Mission : Impossible – Rogue Nation, notre processus de travail était calqué sur la façon dont le monteur image Eddie Hamilton souhaitait travailler. Durant les six ou sept premières semaines, notre workflow était essentiellement consacré au montage son et au mixage. Dès qu’une scène était suffisamment avancée, nous pouvions passer à la suivante, puis nous apportions quelques ajustements ici et là. »

Tom Cruise dans le rôle d'Ethan Hunt dans Mission : Impossible – Rogue Nation, une production Paramount Pictures et Skydance Productions

« On a commencé à travailler sur Mission : Impossible – Rogue Nation le 23 février, et livré le mix [Dolby] Atmos final le 17 juillet. »

—James Mather

« Chris et Eddie ont monté le film très rapidement », explique le mixeur de post-synchronisation Mike Prestwood Smith. « Heureusement, les avant-premières du film ont été extrêmement bien accueillies et ils n’ont pas eu à tout remonter. Ça aurait été beaucoup plus difficile pour nous si les avant-premières avaient reçu un accueil moins favorable. »

« La Pro Tools | S6 change véritablement la donne. Disposer d’un tel niveau de contrôle permet de mixer un film entièrement sur ce système. »

—Mike Prestwood Smith

C’était la seconde fois que Mike mixait un long-métrage sur une Pro Tools | S6, et il ne se rappelle même plus comment il faisait pour travailler auparavant sans cette console. « Elle change véritablement la donne. Avec la S6, je peux contrôler plusieurs machines depuis la même surface. Pour la musique et les dialogues, disposer d’un tel niveau de contrôle permet de mixer le film entièrement avec ce système. Et ce qui est génial avec la S6, c’est que vous pouvez adapter la taille du système selon vos besoins. Personnellement, ma config idéale pour mixer un film, c’est 24 faders. Mais c’est une question d’habitude, chacun est libre de choisir la configuration qu’il préfère. La seule limite, c’est le nombre de faders que vous arrivez à contrôler simultanément ! »

« Grâce à la flexibilité de la Pro Tools | S3, je peux réaliser en quelques heures ce qui me prenait des jours entiers auparavant. »

—James Mather

De gauche à droite : Robert Elswit, directeur de la photographie, et Rebecca Ferguson sur le tournage de Mission : Impossible – Rogue Nation, une production Paramount Pictures et Skydance Productions

Pour Mission : Impossible – Rogue Nation, James a travaillé avec la surface de contrôle Pro Tools | S3 pour la première fois. « Les monteurs son m’envoyaient la sortie de chaque groupe, et je récupérais ces stems pour les mixer sur la S3. Grâce à la flexibilité de cette surface, je pouvais réaliser en quelques heures ce qui m’aurait pris des jours entiers auparavant avec juste une souris et un clavier. La S3 a fonctionné à merveille et je l’ai trouvée particulièrement simple à utiliser.

Le seul moyen de s’en sortir sur un film d’action avec une timeline aussi complexe, c’est Pro Tools. Tout au long du processus, les effets visuels et le montage ont régulièrement été modifiés, à tel point que le master a été imprimé avant que les effets vidéo soient finalisés. Il fallait absolument garder les pistes actives afin de pouvoir revenir dessus durant tout le mixage, jusqu’à l’impression des masters, et même de la V.I. »

« Le mixage était une étape très rigide et procédurale, mais aujourd’hui, c’est devenu un processus créatif fluide, collaboratif et ouvert. »

—Mike Prestwood Smith

Mike a aimé travailler avec le réalisateur Christopher McQuarrie. « Chris accorde une grande importance à la musique et à l’histoire. Tout le monde sait que c’est un film d’action, mais même dans les scènes d’action, la narration est mise en avant et c’est ce qui différencie ce film des autres longs-métrages de ce genre. La place du récit dans les scènes d’action est importante, c’est là que réside l’intelligence d’écriture et de réalisation de Chris. »

James ajoute : « Chaque réalisateur a son propre style, et pour Mission : Impossible – Rogue Nation, Chris tenait absolument à intégrer des « sons réels ». Il n’aime pas les effets sonores artificiels et surproduits. Pour nous, c’était un vrai challenge de restituer l’impact et l’impression de puissance en utilisant des sons naturels, sans les retravailler à outrance. »

Tom Cruise tourne une scène de cascade sur un avion dans Mission : Impossible – Rogue Nation, une production Paramount Pictures et Skydance Productions

« Le workflow créatif et collaboratif d’Avid permet aux réalisateurs d’aller jusqu’au bout de leurs idées et d’abattre une quantité de travail bien plus importante dans des délais plus courts. »

—Mike Prestwood Smith

James a débuté comme stagiaire dans une petite société indépendante de montage de Bristol, puis est devenu monteur assistant et a travaillé sur plusieurs fictions et films indépendants. « Je me suis retrouvé en Australie sur le tournage de Mad Max : Au-delà du dôme du tonnerre, ce qui m’a donné un bon aperçu de la production son pour un blockbuster. Cette expérience m’a passionné, et de retour d’Australie, j’ai décidé de me consacrer à ce segment de l’industrie. »

Mike est convaincu qu’il est indispensable de posséder un « instinct musical » pour être un bon mixeur son. « Le mixage film est très similaire au mixage musique et fait appel aux mêmes sensibilités. Quand j’étais adolescent et au début de ma carrière, j’ai travaillé avec beaucoup de groupes et je mixais leur musique. Plus tard, je me suis lancé dans l’échantillonnage et le sound design, et c’est comme ça que je suis devenu mixeur audio. J’ai commencé par mixer des émissions de télé, des documentaires et des fictions, puis des longs-métrages, et mon premier gros succès a été Billy Elliot en 2000. »

De gauche à droite : Le réalisateur Christopher McQuarrie, Tom Cruise et Rebecca Ferguson sur le tournage de Mission : Impossible – Rogue Nation, une production Paramount Pictures et Skydance Productions

« Chaque forme de communication emploie sa propre langue, et pour moi, la langue universelle en post-production audio, c’est Pro Tools. »

—James Mather

Selon Mike, Avid a révolutionné le mixage son au cours des dix dernières années. « Le workflow créatif et collaboratif d’Avid permet aux réalisateurs d’aller jusqu’au bout de leurs idées et d’abattre une quantité de travail bien plus importante dans des délais plus courts. Grâce à cette nouvelle façon de travailler, nous pouvons retoucher nos mix jusqu’au dernier moment, sans faire de compromis. Dès qu’un repère musique change et à mesure que le mixage évolue, on peut facilement adapter les autres sons de manière organique. Les réalisateurs peuvent désormais conserver toutes leurs options jusqu’à la toute dernière minute. »

Avid Pro Tools Software Download

Téléchargez la version d’essai de 30 jours

Composez, enregistrez, éditez et mixez avec Pro Tools, le choix des plus grands professionnels de la musique et de la post-production audio. Désormais, vous avez la possibilité d’essayer gratuitement la totalité de ses outils créatifs.

TÉLÉCHARGER
I'm Social Media Manager for Avid and editor-in-chief of Avid Blogs. You can find me on Twitter at @editorbelga.