Vidélio Cap’Ciné dans les coulisses du Festival de Cannes

By in Postproduction

Videlio Cap’Ciné, fournisseur historique de solutions de postproduction, équipe depuis de nombreuses années la Télévision du Festival, chaine éphémère qui n’existe que durant l’événement cinématographique, mais aussi OCS (Orange Cinéma Series), le Grand Journal de Canal+ et la société Storner qui produit des magazines pour l’Oréal. Afin de rendre possible ce challenge, Videlio Cap’Ciné a choisi Avid comme partenaire privilégié.

Le soleil se couche sur Cannes avant l'arrivée des stars sur le tapis rouge

Cette année, la production exécutive de la Télévision du Festival a été confiée à 2P2L, et c’est Videlio Cap’Ciné – qui équipe en postproduction depuis de nombreuses années la chaine éphémère – qui s’est chargé des moyens techniques de montage, diffusion et de stockage partagé Avid.

Une partie de l'équipe technique et commerciale Videlio Cap'Ciné devant le plateau du Grand Journal de Canal+.

L’une des principales difficultés du projet réside dans la multitude des canaux de distribution. Il faut en effet produire quotidiennement des signaux en différentes langues, habillés ou non, et pour différents types d’usages (signal international multi-langue, signal de contribution, VOD, streaming…). Chaque jour, en moyenne une dizaine d’heures de programmes sont ainsi produites : montée des marches, interviews d’acteurs et de réalisateurs, photo call, conférences de presse…

Le Centre névralgique de production et de postproduction de la Télévision du Festival se trouve au niveau -1 du Palais. Les équipements de postproduction de Videlio Cap’Ciné pour cette chaine ainsi que ceux d’OCS pour son magazine quotidien sont regroupés à cet endroit.

Pour marquer l’arrivée de 2P2L sur la Télévision du Festival, le producteur a décidé de réaliser de nouveaux magazines, et de renforcer l’habillage graphique de la chaine. Plusieurs émissions ont ainsi été produites : Le Breakfast, Happy Hour… donnant une nouvelle dynamique à l’antenne et des rediffusions de programmes moins fréquentes.

Les monteurs au coeur du dispositif Avid et des stations de montage Media Composer pour 2P2L

Produire quatre magazines par jour, avec des reportages, des commentateurs… demande une somme colossale de travail. Les solutions Avid ont su apporter la fluidité, la sécurité et une optimisation éprouvée des workflows. Pour la Télévision du Festival, ce sont cinq Avid Media Composer qui ont été utilisés. Deux machines servent d’acquisition et traitement (ingest et formatage des contenus). Le montage est pris en charge par trois autres Media Composer.

Les équipes de postproduction au travail pour le producteur 2P2L

L’ensemble des contenus est enregistré sur deux Avid AirSpeed 5500 de 8 To. Un des AirSpeed est utilisé pour les contenus habillés et logotypés, le second pour les programmes Clean. Le premier sert également de player pour la rediffusion de la playlist quotidienne. L’ensemble des Media Composer et AirSpeed est connecté à un stockage ISIS de 2 x 32 To.

“Ce volume de stockage était très largement supérieur aux besoins, il s’agissait surtout de pouvoir sécuriser la bande passante.”

—Vincent Hautefort, directeur technique de Videlio Cap’Ciné

Protection des fichiers et collaboration en temps réel pour les workflows avec Avid ISIS 5500

Le stockage centralisé était mutualisé pour les besoins de la Télévision du Festival et de la chaîne OCS. Pour celle-ci, trois Media Composer supplémentaires (une machine technique et deux machines de montage) ont été installés. C’est également 2P2L qui est producteur du magazine de cinéma pour OCS.

“Nous avons pu mener à bien ce challenge et ce rythme de production en partie grâce à la flexibilité technique des solutions Avid et à la disponibilité des équipes de Vidélio Cap’Ciné.”

—Jérôme Caza, producteur et président de 2P2L

Le Grand Journal pour Canal+ …

Cette année, Videlio Cap’Ciné avait déployé, pour Canal+, neuf Avid Media Composer (deux machines techniques et sept machines de montage). La chaine est historiquement présente à l’Hôtel Martinez (le plateau est sur la plage et la postproduction est aménagée de manière temporaire à proximité). Un Avid AirSpeed sert à numériser les différents flux, le parallèle antenne, habillé et clean. Il fonctionne de 10h à 18h chaque jour durant le Festival, et est également utilisé comme un outil d’acquisition. Les différents Media Composer sont reliés à un ISIS 32 To. Le codec utilisé, comme sur les autres émissions, est le DNxHD 120, garantissant une qualité sans faille.

Cette année, pour le nouveau programme Le Before du Grand Journal, deux Avid Media Composer ont été mis en œuvre.

Le Grand Journal sur Cannes reproduit exactement le dispositif technique dont il dispose à Paris et, d’ailleurs, certains moyens de Paris servent également comme le mixage audio sur Avid Pro Tools. Ils postproduisent de nombreuses séquences même si au final tout n’est pas utilisé. Cela leur permet de faire des choix en fonction de ce qui se passera sur le plateau.

—David Fontaine, Directeur Général Videlio Cap’Ciné

Cellule de montage Avid pour le Grand Journal de Canal+

… et l’Oréal pour Storner

Enfin, le prestataire a équipé la société Storner qui produit des contenus exclusifs pour L’Oréal destinés à alimenter le site Web de la marque. Durant le Festival, la société avait investi une suite du Martinez et était équipée de cinq Avid Media Composer (deux machines techniques et trois machines de montage) et d’un ISIS 32 To.

Le Festival de Cannes est un événement exigeant, entre le marathon et le sprint, où il faut savoir gérer l’ensemble des demandes, travailler en flux tendu… Pour ces producteurs présents au Festival de Cannes, cela n’a été possible que grâce à une collaboration étroite, une relation de confiance sur la durée entre Vidélio Cap’Ciné et Avid.

Journaliste, passionné par les nouvelles technologies, le cinéma et le broadcast, je scrute depuis de nombreuses années l’évolution de ce secteur. CineTVindustry.com